Manuel Pellegrini - Teams - Manchester City FC

Accessibility links

Access other Manchester City products

Close

Continue to mcfc.co.uk

Continue to mcfc.co.uk
Pellegrini

City on Pellegrini:

Né à Santiago du Chili de parents italiens, Manuel Luis Pellegrini Ripamonti est une rareté dans le monde footballistique, ayant obtenu un diplôme en Génie Civil de l'Université pontificale catholique de Santiago.

Il a obtenu ce diplôme tout en s'inscrivant dans les livres de l'Universidad du Chili, la seule équipe pour laquelle le cultivé défenseur central ait joué en ses 13 ans de carrière en tant que footballeur.

Manuel a joué 451 matches entre 1973 et 1986 pour le club de sa ville natale.

Il a également représenté son pays en tant que joueur à 28 reprises avant de se retirer pour se concentrer sur le coaching, gagnant bientôt le surnom de «l'ingénieur» afin de refléter ses intérêts académiques et sa vision progressiste du football.

Le début de carrière de Pellegrini en tant qu'entraîneur se caractérise par de courts contrats au travers de l'Amérique du Sud, avec un premier poste à l'Universidad du Chili à l'âge de 33 ans.

Sa première saison a malheureusement pris fin en relégation. Mais le jeune chef a continué à apprendre son métier en obtenant un rôle technique à la Fédération Chilienne de Football où il a également supervisé l'équipe des moins de 20 ans.

De modestes succès ont suivi au cours de sa longue période à Palestino and O'Higgins au début des années 90 mais ce sont ses deux ans à la direction de l'Universidad Catolica, six fois champions du Chili, qui lui permettront de vraiment gagner en notoriété à travers le continent pour la première fois.

Chargé d'accompagner et de développer deux des jeunes les plus prometteurs de son pays,  Alberto Acosta et Nestor Gorosito, Pellegrini permet dans la foulée à l'équipe de décrocher la deuxième place lors de la finale de la Primera Division et remporte sa première pièce d'argenterie en 1994 lors de la Copa Interamericana.

Il a enchaîné ce succès en remportant le titre de la Coupe du Chili l'année suivante. 

Ce premier goût de la victoire a été suffisant pour attirer l'attention de LDU Quito en Équateur, qui a appointé Pellegrini comme entraîneur en 1998. Une décision immédiatement récompensée par un triomphe en Serie A pour sa première saison.

En plus de gagner le titre de première ligue, l'excellent parcours du LDU Quito à la Copa Libertadores, tournoi rassemblant les premiers clubs du continent, a convaincu le San Lorenzo de Pablo Zabaleta de faire venir l'entraîneur en 2001.

Pablo était encore dans l'équipe Espoirs quand Pellegrini a conduit les Los Cuervos en 2001 vers les titres de la Clausura et de la Copa Mercosur (l'équivalent en Amérique du Sud de la Coupe de l'UEFA) lors de l'unique année où il a été aux affaires.

Les géants argentins de River Plate étaient les prochains sur la liste, appelant Pellegrini en 2002. Il apporte une fois de plus un succès immédiat en remportant le titre de la Clausura avec une équipe comprenant Javier Mascherano, Andres D'Alessandro et Fernando Cavenaghi.

Quand il prend les rênes du Villarreal en 2004, Pellegrini rejoint un petit cercle exclusif d'entraîneurs sud-américains à se voir offrir un poste au sein du football européen.

Ce que Manuel a réalisé durant ses cinq ans au club de Castellon appartient dorénavant à la légende du football espagnol. La transformation de ce petit club en l'un des ténors de la Ligue des Champions est un exploit remarquable pour une ville comptant à peine 51 000 habitants.

Sous la direction du chilien, «le petit poucet» est devenu le premier club débutant en Ligue des Champions à atteindre les demi-finales de la compétition et a continué à perturber systématiquement le deux clubs leaders habituels avec l'un des budgets les plus serrés de La Liga.

Villarreal a terminé aussi haut que la deuxième place en Liga. Ce fût suffisant pour cimenter la réputation de Manuel comme l'un des entraîneurs les plus talentueux de la compétition.

Real Madrid était le prochain projet de Pellegrini en juin 2009 et, bien qu'il ne soit resté qu'une saison au stade Santiago Bernabeu, il a battu le record de points obtenus par le club en une seule saison avec 96, manquant de battre celui détenu par Barcelone de seulement trois points.

Pellegrini quitte son poste avec le plus haut pourcentage de victoire jamais atteint par un entraîneur au cours d'une saison au club qui a remporté neuf fois le titre de Champion d'Europe.

En raison de cet incroyable record, il n'y avait pas pénurie de prétendants pour s'offrir les services de Pellegrini et il a choisi de rester en Liga avec Malaga.

A nouveau, son impact a été immédiat alors qu'il mène Los Boquerones vers une quatrième place pour sa première saison aux commandes, avant d'orchestrer leur parcours en Ligue des Champions jusqu'en quart de finale.

Malaga a désespérément joué de malchance en étant éliminé à ce stade de la compétition à cause de deux buts inscrits dans le temps additionnel par les éventuels finalistes de Borussia Dortmund. Mais le club s'est rattrapé sur le plan national en obtenant une respectable sixième place au classement lors de la dernière année où Pellegrini était en charge.

Manuel a célébré sa première saison à City en remportant la Capital One Cup et la Premier League et a ainsi au la première saison la plus réussie de l'histoire du club en tant qu'entraîneur.

En cliquant sur autoriser, vous acceptez l'utilisation des cookies sur notre site..

Autoriser